[ Le SMDSM ] [ Avant le SMDSM ] [ Base du SMDSM ] [ Fonctionnement ] [ Ouvrages SMDSM ] [ Procédures phonie ] [ Anglais SMCP ] [ Com. de routine ] [ Formation SMDSM ] [ Abréviations ] [ Mes liens ] [ Contact ] [ Plan du site ]
 

La solidarité des gens de mer

Avant le SMDSM lorsqu'un navire était en difficulté, il s'appuyait en priorité sur les navires avoisinants. Ceux ci n'étant pas toujours adaptés aux secours demandés par le navire en détresse, il arrivait parfois que cette solidarité ne puisse s'appliquer, il était donc nécessaire de prévoir une meilleure solution.

Jusqu'au naufrage du Titanic il n'existait pratiquement pas de contrainte, les armateurs pouvaient faire naviguer leurs navires sans se soucier de la sécurité. Les enseignements tirés de ce naufrage vont être à l'origine de la règlementation actuelle en matière de sécurité. Dès 1914, la première convention SOLAS (Safety Of Live At Sea) est élaborée, elle définit les installations obligatoires devant pouvoir être utilisées en cas de naufrage. La première guerre mondiale arrivant, elle ne sera jamais appliquée.

Le système précédent le SMDSM était basé sur cette solidarité, sur la radio-télégraphie (Morse), sur la veille permanente. Les imperfections étaient nombreuses : système entièrement manuel, pas évolutif, pas toujours fiable, de plus l'organisation à terre était très inégalement développée et enfin les techniques nouvelles de radiocommunication n'étaient pas utilisées.

Le SMDSM est né en 1988, il est applicable aux navires SOLAS depuis le 01 février 1999. En cas de détresse les navires à la mer, en tous temps et en tous lieux, disposent de deux moyens de radiocommunication pour entrer en contact avec les autorités à terre chargées des opérations S.A.R.

 

Quelques dates importantes dans l'Histoire de la radio :

56 Avant JC : Dans le Sud de la Gaule, les Vénètes mirent au point un système de communication entre les navires et le terre à base de fumée.

1761 : Un système de communication entre navires, à base de pavillons, est instauré par Colbert.

1799 : Mise en place, entre Brest et Paris d'une liaison télégraphique.

1806 : Etablissement du premier réseau sémaphorique opérationnel français.

1897 : Marconi établit une liaison de 14 km en mer sur le canal de Bristol.

1898 : Marconi établit une liaison de 50 km en mer entre deux navires de guerre britanniques. La radio embarque définitivement sur les navires.

1899 : Le bateau feu East Goodwin est heurté par un navire. Ce bateau feu, équipé d'une liaison TSF avec la terre, lance le premier message de détresse maritime de tous les temps, ce qui lui permet d'être secouru immédiatement.

1901 : Premiers navires de commerce équipés de radio, par la Sté Marconi. Le premier navire français était le paquebot Savoie.

1903 : Mise en place des premières stations côtières de radio de la Marine Nationale : Pointe du Raz, St Mathieu, Ouessant, Port Vendres, Porquerolles, ...

1904 : Les Postes et Télégraphes (P et T) installe une station expérimentale sur l'ile d'Ouessant.

1905 : Tous les navires de guerre français sont équipés de radio, ainsi que deux navires de la compagnie générale transatlantique, premiers navires de commerce français équipés.

1906 : Mise en service de la fréquence de détresse, ainsi que du code de détresse à émettre : CQD (Come Quickly Danger).

1911 : Délivrance, en France, des premiers Brevets Officiers Radiotélégraphiste. La société SFR, équipe le premier chalutier français, La Manche, d'une installation de radiocommunication.

1948 : Création de St Lys Radio. Saint Lys Radio réglage des récepteurs

1951 : Création du Conquet Radio

1988 : L'OMI adopte le SMDSM

1989 : La France impose l'embarquement de balise de détresse sur les navires armés en pêche au large et à la grande pêche.

1993 : Tous les navires astreints SOLAS doivent embarquer une balise de détresse et être équipé d'un récepteur Navtex ou d'un récepteur AGA d'Inmarsat.

1995 : Tous les navires construits après cette date doivent être équipés SMDSM suivant les recommandations de la SOLAS.

1998 : Arrêt des émissions de St Lys Radio  St Lys radio dernier message

1999 : Tous les navires astreints SOLAS devront être équipés SMDSM suivant les recommandations de la SOLAS.

2000 : Arrêt des émissions du Conquet Radio.

2003 : Tous les navires français, hors SOLAS, sauf exception, sont équipés SMDSM suivant les recommandations de la Division 219.

2006 : Une RLS Sarsat-Cospas sera gracieusement mise à disposition (avant le 01/12/2006) de tous les navires possédant une RLS Inmarsat, en remplacement de celle-ci.
Depuis avril 2006, tous les marins professionnels (diplôme et numéro d'inscrit maritime) peuvent se voir attribuer un numéro MMSI personnel afin d'enregistrer une RLS marine sur leur "tête". Cette nouvelle disposition intéressera particulièrement les skippers convoyeurs comme les Patron Plaisance Voile (PPV) et les Capitaines 200 option voile, ils pourront désormais se déplacer d'un navire à un autre avec leur propre matériel.

2007 : Le 31/12/2007 fin de l'exploitation du Standard A d'Inmarsat.

2009 : Abandon par l'Organisation Aéronautique Internationale de la Fréquence 121.5 MHz pour la fonction homing des balises de détresse. Après cette date, seules les RLS 406 MHz seront acceptées.