[ Le SMDSM ] [ Fonctionnement ] [ Les ondes radio ] [ Les fréquences ] [ Le MMSI ] [ L'ASN ] [ Le télex ] [ Les RSM ] [ Les RLS ] [ Le SART ] [ La VHF portative ]
 

Un navire en détresse ou des naufragés dans une embarcation de survie doivent pouvoir être localisés facilement par tous, quel que soit les conditions météorologique, de jour comme de nuit.

Le SART (Search and Rescue Transponder) est un ensemble récepteur-émetteur fonctionnant dans la bande de fréquence 9200/9500 MHz. Lorsqu'il reçoit une émission en provenance d'un RADAR, travaillant dans cette bande, il répond en matérialisant sa position sur son écran par une série de 12 points partant du répondeur.

Bien qu'il est conçu pour être emporté dans le radeau  ou l'embarcation de sauvetage, le SART SMDSM peut être utilisé sur un navire en détressse encore à flot, dans ce cas stopper le radar du bord, pour éviter qu'il ne déclenche inutilement le SART. Il peut être également jetté à la mer en cas d'homme à la mer, ainsi, surtout sur les gros navires, peu manoeuvrant, le naufragé aura toutes les chances d'être localisé efficacement.

SART position 1SART position 2SART position arrivée

Navire s'approchant d'un SART : différentes vues à 3 positions différentes
From Admiralty List of Radio Signals, Volume 5 (NP285,Edition 2005/06)

  • Les SART sont les principaux appareils du SMDSM permettant de localiser sur site les survivants d'une détresse dans leur radeau de sauvetage.
  • Aucune modification du RADAR n'est nécessaire pour détecter le répondeur SART.
  • Le SART doit être embarqué dans le radeau de survie lors de l'abandon du navire par une personne désignée sur le rôle d'évacuation.

Signalétique OMI SART SMDSM 

  Signalétique OMI d'un SART

Performance SART SMDSM

Performance SART SMDSM
From Admiralty List of Radio Signals, Volume 5 (NP285,Edition 2005/06)

Ce matériel, qui doit se trouver en temps normal de chaque côté et à l'intérieur de la passerelle, doit, en fonctionnement, être installé à une hauteur minimum de 1 mètre au dessus du niveau de l'eau, dans ce cas il doit fonctionner correctement lorsqu'il est interrogé par le RADAR d'un navire se trouvant à une distance minimale de 5 milles et dont l'antenne est installée à 15 m au dessus du niveau de l'eau.

 SART SMDSM IESM                   SART SMDSM Mc Murdo
SART SMDSM - IESM et SART SMDSM - Mc Murdo

Il doit avoir une autonomie de 96 heures en veille et de 8 heures en émission. Il doit être révisé tous les deux ans, tous les quatre ans la pile sera remplacée, ces contrôles obligatoires sont consignés dans un livret d'entretien.